CatégoriesEnvironnement Véhicules

1 Juillet 2017 – Pastille Crit’Air verbalisée

A partir de la date du 1er juillet 2017 prochain, les véhicules souhaitant circuler en zone à circulation restreinte devront obligatoirement afficher sur leur pare-brise la pastille Crit’Air. Si celle-ci n’est pas présente, une amende de 68€ sera infliger. Donc, à partir du 1er juillet 2017, la pastille Crit’Air sera obligatoire.

Le décret publié le 5 mai dernier au Journal Officiel «crée une contravention en cas d’absence de présentation de certificat qualité de l’air pour un véhicule circulant dans une zone à circulation restreinte, et en cas de violation des mesures d’urgence arrêtées en cas de pic de pollution atmosphérique».

Tous les véhicules à moteur sont concernés par cette pastille, sauf les voitures et motos respectivement immatriculés avant le 1er janvier 1997 et avant le 31 mai 2000. Néanmoins, ces véhicules ne sont plus autorisés à circuler en zone à circulation restreinte.

Favoriser les véhicules les moins polluants

Le certificat de l’air « Crit’Air » est une vignette qui indique le niveau de pollution du véhicule. Son prix est de 4,18€. La pastille Crit’Air permet aux villes qui appliquent le dispositif de prendre des mesures incitatives ou restrictives de circulation et de stationnement. L’objectif est de réduire la circulation des véhicules les plus polluants, notamment lors des pics de pollution. La classification est identique sur l’ensemble du territoire, mais chaque collectivité territoriale peut choisir ses propres incitations et restrictions, ainsi que les véhicules concernés, en fonction de la situation locale. Le certificat qualité de l’air permet ainsi de favoriser les véhicules les moins polluants, par le biais de modalités de stationnement favorables, de conditions de circulation privilégiées, ainsi que la possibilité de circuler dans les zone à circulation restreinte en cas de pic de pollution.

Source : LeFigaro